×

Informations

Camping l'Estela Route du moulin de Savin 43150 Le Monastier sur Gazeille France
Tel: 04 71 03 82 24
contact@campingestela.com

Galerie

Le GR 70

 
021_modifié-3Le GR 70 est assez fidèle au parcours que suivit Robert Louis Stevenson en 1878 lors de son périple à travers le Velay et les Cévennes, jusqu’à Saint Jean du Gard.
Cet écrivain poète a séjourné au Monastier sur Gazeille durant un mois et il a laissé une description remarquable des paysages du Velay:
 
 
« A perte de vue, une ondulation de crêtes et de collines se lève et disparaît derrière une autre, et quand on gravit une côte, ce n’est que pour voir de nouvelles chaines au-delà. De nombreux petits cours d’eau descendent de tous côtés dans des vallées abruptes et l’un d’eux, à quelques milles du Monastier, porte de grand nom de Loire ». « Il n’y a guère d’autres bois que le pin et la plus grande partie du pays est en landes de pâturage ».
 
046_modifié-1
 
 
 
 
 
 
« Le pays est sauvage et chaotique plutôt qu’impressionnant, c’est un plateau plutôt qu’un pays de montagne ».
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
076_modifié-1« Ce qu’il y a de plus frappant et de plus agréable dans le décor se trouve plus bas, auprès des rivières. C’est là que l’on trouve vraiment de nombreux petits coins qui vous séduisent […]. Le cours de la Gazeille est un endroit de ce genre, là où elle arrose le pré communal du Monastier pour descendre de là rejoindre la Loire ; c’est un lieu où entendre les oiseaux chanter, un lieu que fréquentent les amoureux. Le nom de la rivière a pu être inspiré par le bruit de l’eau sur les pierres, car elle gazouille bien, et le soir, une fois dans mon lit au Monastier, je l’entendais chanter dans la vallée avant de m’endormir ».
 
 
036_modifié-1 
 
« C’est en gros un paysage écossais, comme ce que l’Ecosse offre de mieux ».
Robert Louis Stevenson – 1878
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A l’Estela, nous avons voulu garder le caractère charmant de ce pré au bord de la Gazeille, dont parlait déjà Stevenson en 1878,  et c’est pourquoi nous proposons de l’hébergement en formule gite dans des chalets en bois de 4 à 6 places. 

130_modifié-1

Gite GR 70

Nous accueillons les campeurs, les caravanes et camping-cars sur des emplacements spacieux et ombragés pour ceux qui le souhaitent, et à quelques pas de là, en contrebas, murmure la rafraichissante Gazeille.
 069_modifié-1
 
Au matin, après avoir pris un solide petit déjeuner au snack du camping, ceux qui souhaitent marcher sur les traces de Stevenson n’auront qu’à traverser la rivière et suivre le GR70 qui gravit la colline en direction du village de Goudet.
 
 l'accueil
 
 
Les petits déjeuners peuvent être servis à partir de 7 heures du matinLe soir il est possible de diner jusqu’à 21 heures.016Les baudets et les chevaux peuvent passer la nuit sur le pré communal dit « pré aux ânes »  qui se trouve au village.

galeriePour visiter le village du Monastier, rien de tel que de poser sa voiture sur le parking à coté de l’office de tourisme et de se perdre dans les ruelles dont certaines ont beaucoup de caractère. La bourgade fut construite autour d’une abbaye bénédictine fondée au VIIeme siècle. L’église abbatiale actuelle fut bâtie en 1074. Elle reste un des plus beaux témoignages de l’art roman en Auvergne et sa façade polychrome ainsi que sa frise sommitale sont remarquables.

 

034_modifié-1

Le Monastier étant une ville fortifiée, un donjon a dû exister très tôt. Après l’occupation du Monastier par les Anglais au XIVe siècle, un premier château abbatial fut construit puis incendié pendant les guerres de religion. Le château actuel fut reconstruit au XVIe siècle et servit de demeure pendant 130 ans à la puissante famille des Sennecterre (Saint Nectaire) qui fournit plusieurs abbés. Il abrite aujourd’hui un musée des croyances populaires.

 

 

 

La Chapelle Saint Jean domine la vallée de la Gazeille dans la partie Est du village. A l’origine au IXème siècle, ce fut le lieu de culte des habitants du Monastier, alors que l’église abbatiale était réservée aux moines. Dans sa forme actuelle, elle date probablement du XVème siècle, après avoir été plusieurs fois modifiée. Elle a été restaurée pour la dernière fois au cours des années 80.

 

 

 

 

 

 

 

HAUT