Etapes du chemin Stevenson : infos et conseils

Des infos pour préparer vos étapes du chemin Stevenson

Amis randonneurs, bonjour,

L’état du chemin en Velay suite aux intempéries du 13 juin 2017 : Des randonneurs empruntent chaque jours le chemin sans problème. L’étape entre Le puy en Velay et le Monastier sur Gazeille est inchangée sur le GR 430. L’étape du Chemin Stevenson entre Le Monastier sur Gazeille et Le Bouchet Saint Nicolas ne pose pas de problème, mais il y a quelques modifications : après Goudet une passerelle a été emportée, mais on passe facilement à gué, des blocs ont été disposés dans le lit du ruisseau. Ensuite, entre Goudet et Ussel, le sentier passe dans un pierrier et longe une ravine, sans difficulté particulière. Le balisage est en place. En cas d’orage ou de forte pluie, il vaut mieux emprunter la route de Goudet à Ussel.

Ces informations proviennent d’hébergeurs du Monastier qui ont parcouru l’étape du chemin Stevenson de Goudet à Ussel le 21 juin 2017 pour se rendre compte par eux-mêmes et de randonneurs qui sont passés à l’Estela et qui nous ont rappelés.

 

Pour consulter la liste des gites d’étape, hébergements divers, services, ravitaillements sur le chemin Stevenson, suivez  le lien Hébergements Chemin Stevenson

Pour consulter les cartes de l’itinéraire et de chaque étape du chemin Stevenson, cliquez le lien Itinéraire et étapes du chemin Stevenson

Pour voir le Gîte d’étape l’Estela au village Le Monastier sur Gazeille, cliquez sur le lien L’ESTELA

Nous sommes situés au Monastier sur Gazeille et de nombreux marcheurs qui dorment chez nous repassent à la fin de leur périple (Nous faisons le gardiennage de voiture sur notre terrain privé) et nous racontent leur voyage et ses aléas: Ce sont leurs témoignages et suggestions qui donnent matière à cet article.

Vous allez trouver ici des informations pour préparer vos étapes sur le chemin Stevenson, concevoir votre itinéraire et l’adapter à vos aptitudes de marcheur ou à vos goûts.

Toutes ces infos ont été rédigées par Pierre, (co-gérant du gîte d’étape l’Estela avec Marie-Hélène), qui fût accompagnateur en moyenne montagne et guide de haute montagne.

Les 2 principaux topos-guides qui décrivent l’itinéraire et les étapes du chemin Stevenson sont :

Le Miam-Miam- Dodo édité par la maison d’édition le Vieux Crayon

Le topo guide de la Fédération Française de randonnée

Vous pouvez suivre à la lettre les indications de ces topos guide qui présentent un découpage classique des étapes du chemin de Stevenson… ou faire des étapes différentes selon vos critères. C’est ce que nous allons voir ci dessous.

 

étapes chemin Stevenson

« Notre époque a perdu le goût de la lenteur » citation S. Le Bail

 

Quelle durée pour des étapes classiques?

Sur le tableau ci-dessous, vous trouverez les caractéristiques d’un découpage classique des étapes du chemin Stevenson, en dénivelé et en durée. Un marcheur pourra aisément se faire une idée de ce que représente  l’ensemble de l’itinéraire.

Le parcours du Monastier sur Gazeille à St Jean du Gard est généralement réparti sur 11 à 12 jours de marche. Ce découpage est réputé confortable. Il permet de marcher en moyenne 6 heures par jour. La dénivellation moyenne est d’environ 460 m par jour.

Présentation des étapes sur le chemin Stevenson en chiffres:

etapes du chemin stevenson

Carte du topo guide FFR – Les étapes du chemin Stevenson

  Les étapes sur le chemin Stevenson Durée en heures Dénivellation en montée en mètres Dénivellation en descente (m)
1 Du Monastier sur Gazeille au Bouchet Saint Nicolas 6h 650 350
2 Du Bouchet à Pradelles/Langogne 6 h 250 315
3 De Pradelle au Cheylard l’Evèque 6 h 390 420
4 Du Cheylard à la Bastide Puylaurent 5 h 320 430
5 De la Bastide Puylaurent à Chasserades 3 à 4 h 350 200 
6 De Chasserades au Bleymard 5 h 610 690
7 Du Bleymard au Pont de Montvert. 6 h 620 1015 
8 Du pont de Montvers à Florac 7 h 690 940
9 De Florac à Cassagnas  4 à 5 h 340 180
10  De Cassagnas à Saint Germain de Calberte 3 à 4 h 350 310
11  St Germain – St Jean du Gard 7 h 480 930

 étapes chemin stevenson

La longueur des étapes sur le chemin Stevenson:

  • Les classiques étapes du chemin Stevenson ne présentent pas de difficultés particulières et se font facilement dans la journée pour une personne adulte préparée à ce type d’activité, en bonne santé et portant un petit sac. Ce sera difficile ou très difficile pour une personne très chargée, peu entrainée ou pour un enfant!
  • Il y a du relief sur le chemin Stevenson et il vaut mieux en tenir compte si votre expérience de la randonnée consiste surtout à marcher sur du plat.
  • Essayez de faire la plus grande partie de votre étape le matin et de vous préserver du temps pour vous reposer et vous réhydrater l’après midi. Vous serez en bien meilleur état le lendemain matin pour repartir sur l’étape suivante.
etapes du chemin Stevenson

Les étapes de Stevenson en 1878

Quelques bonnes raisons de sortir des classiques étapes du chemin Stevenson:

1- Hébergements complets : c’est la cause la plus fréquente. Cela provient du fait que de nombreux randonneurs partent du Monastier en début de semaine et se retrouvent ensemble sur les étapes du chemin Stevenson, seulement les capacités d’accueil ne sont pas égales à chaque étape du chemin Stevenson. Au Cheylard, ça coince souvent ! à Notre-Dame-des-neiges aussi…

Que faire dans ce cas ?

  • Allonger une étape du chemin Stevenson, selon vos capacités physiques…
  • Raccourcir votre étape: il vous faudra peut-être allonger la suivante ou la durée totale de votre parcours.
  • Décaler vos dates.
  • Ne parcourir qu’une partie des étapes du chemin Stevenson cette année et faire le reste l’année prochaine.

2-Les classiques étapes du chemin Stevenson vous semblent trop longues:

C’est souvent le cas avec des enfants jeunes, ou bien pour des personnes qui souhaitent faire des visites culturelles en chemin, et ne pas se bousculer. Dans ce cas, vous aurez intérêt à étudier un peu les cartes et les diverses possibilités d’hébergement. L’été, on voit des familles qui campent et qui se libèrent des contraintes liées aux hébergements.

Suggestions pour personnaliser votre parcours :

etapes chemin stevenson

Chemin Stevenson et Regordane – Des parcours qui se croisent !

Nous sommes situé à la 1ère étape du chemin Stevenson, au Monastier sur Gazeille et nous voyons passer toutes sortes d’équipages sur le chemin de Stevenson, nous pouvons donc vous confirmer qu’il est possible de :

  • Parcourir le chemin dans le sens Sud-nord, mais le balisage demande plus d’attention car il n’est pas balisé pour cela.
  • Parcourir le chemin avec des enfants : adaptez la longueur des étapes et prenez un âne, vous ferez des heureux !
  • Faire des étapes plus longues et donc parcourir le chemin en une semaine. Quelques bons marcheurs le font !
  • Parcourir le chemin avec une remorque à roue tractée: Quelques passages sont ardus parce que caillouteux, mais ça passe ! quitte à porter dans quelques passages.
  • Il est possible de camper tout au long du chemin Stevenson.
  • Il est possible de parcourir le chemin Stevenson en VTT : comptez 4 jours.

étapes chemin Stevenson

Le chemin Stevenson : partir du Puy en Velay ou du Monastier sur Gazeille?

étapes chemin stevenson

Stevenson a commencé son parcours au Monastier sur Gazeille, après y avoir séjourné durant un mois… c’est le parcours historique.

Le topo-guide de la FFR présente les étapes du chemin Stevenson ou GR 70 à partir du Puy en Velay. La visite du Puy en Velay mérite bien le détour, la vieille ville a beaucoup de caractère avec ses ruelles pavées, sa basilique et la chapelle d’Aiguilhe perchée sur un piton de basalte.

De nombreux randonneurs partent du Puy en Velay, ce qui peut se concevoir pour des raisons pratiques; en effet, si votre projet est de revenir à votre point de départ en train ou en bus, il est plus simple de revenir au Puy en Velay. Attention ! Pendant l’été, il n’y a pas de bus entre le Puy en Velay et le Monastier sur Gazeille sauf le Lundi vers 18h au Puy. Consultez les horaires auprès des transports Hugon .

Le retour au point de départ

Depuis st Jean du Gard, si vous revenez à votre point de départ avec un des services de transport de bagages, vous arriverez plus rapidement au Monastier sur Gazeille.

Attention ! Si vous revenez de Alès au Monastier sur Gazeille ou au Puy en Velay avec les transports en commun (train et Bus), lorsque vous serez au guichet SNCF, ne demandez pas un billet de train pour le Monastier ! vous arriveriez au Monastier Pin-Mories : chaque année des personnes nous appellent du Monastier-Pin-Mories pour nous demander comment rejoindre l’Estela depuis la gare !!! mauvaise surprise !

Demandez donc un billet de train pour Langogne, où vous prendrez un bus jusqu’au Puy en Velay.

A l’Estela, nous assurons le gardiennage de votre voiture dans l’enceinte (privée) du camping pendant vos étapes sur le chemin Stevenson. Tous les autres stationnements au Monastier sur Gazeille se font sur la voie publique ou des parkings publics à vos risques (surtout en période de festival).

Quels équipement et bagages emporter sur le Chemin Stevenson ?

étapes du chemin Stevenson

Départ sur le chemin Stevenson

  • Choisissez la taille de votre sac selon votre style de parcours et votre itinéraire : si vous campez, il vous faudra un grand sac de 50 litres, si vous hébergez en gîte et à l’hôtel, un sac de 30 litres vous suffira, d’autant que vous pouvez faire transporter un autre sac par les entreprises de transport de bagages.
  • Le meilleur moyen de savoir exactement de quoi on a besoin, c’est de faire une première expérience itinérante de 2 ou 3 jours avant de partir pour 12 jours.
  • Réduisez les ustensiles de toilette au minimum et mettez les dans un petit sac plastique de congélation plutôt que dans une trousse de toilette. ce conseil est valable pour tout ce que vous portez.
  • serviette de toilette: il existe des serviettes « spéciale randonnée » légères et qui sèchent vite.
  • Sans faire trop de sacrifices, on doit arriver à un sac de 7 ou 8 kg (si on dort en gite d’étapes et qu’on ne porte pas de matériel de couchage).
  • Inutile de porter de grosses réserves d’eau ou de nourriture, on trouve du ravitaillement assez régulièrement à chaque étape du chemin Stevenson dans les villages et hameaux traversés, demandez conseils aux hébergeurs, ils sauront vous renseigner.
  • Si vous constatez en cours de route que vous avez trop de poids: vous pouvez renvoyer l’inutile chez vous par la poste.
  • Certains utilisent des chariots de portage à 1 roue ou 2 roues pour éviter d’avoir  tout le poids sur les épaules. Dans certains passages très caillouteux, il faut s’attendre à porter un peu…

Des vêtements de type « montagne »:

  • Vêtements « techniques »: Utilisez de préférences des vêtements légers, qui sèchent vite. Une polaire et un vêtement de pluie.
  • Il vaut mieux avoir plusieurs couches fines à mettre ou enlever selon la température.
  • Un maillot de bain peut être bien utile, une paire de sandales légères aussi.
  • N’emportez pas trop de rechange si vous portez votre sac; ceux qui ont des sacs légers emportent 1 seule tenue de rechange et lave leurs sous-vêtements à l’étape.
  • Sur le chemin Stevenson, il faut s’attendre à rencontrer du chaud, du froid, de la pluie, de la boue, même si ce n’est pas toujours le cas. Jusqu’au mois de mai, il est courant d’avoir des gelées matinales au Monastier sur Gazeille.
  • Si le temps est à la pluie, achetez un journal de temps à autre, vous pourrez bourrer vos chaussures de papier le soir pour absorber l’humidité.
  • Sac de couchage : On trouve aujourd’hui des duvets très légers, 200 gr environ, qui sont préférables à un simple sac à viande, car ils apportent plus de confort et de sécurité. En gîte la literie est fournie en général. Si vous  choisissez de  dormir sous la tente, prévoyez un sac de couchage efficace jusqu’à 0° ,voir -5° si vous venez au mois d’avril mai ou en septembre octobre.

étapes chemin stevenson

Pour éviter les « ampoules » aux pieds:

  • Evidement il vaut mieux ne pas partir avec des chaussures neuves jamais portées.
  • Scotchez vous les zones sensibles des pieds avec de l’élastoplast le matin avant de partir, le frottement se fera sur l’élasto au lieu de se faire sur la peau.
  • Evitez les chaussettes « vintage » tricotées par la grand-mère… préférez les « bouclettes ».
  • Les chaussettes propres blessent moins que les chaussettes sales. Pas la peine de remplir son sac de chaussettes, on lave à l’étape et les chaussettes sèchent en chemin.

Pour avoir de bonnes relations avec les hébergeurs:

  • Si vous réservez, faites vous bien préciser la nature de la prestation, cela vous évitera les surprises ou vous permettra de discuter sur des bases claires.
  • L’appellation gîte d’étape est complètement floue et ne correspond à aucune définition normative concernant la prestation, donc ne vous attendez pas à trouver la même prestation dans tous les hébergements.
  • Un gite d’étape n’est pas un hôtel ni un restaurant. Les tarifs sont inférieurs, les prestations sont différentes.
  • Si vous prenez du retard sur votre étape et que vous êtes attendus en fin de journée dans un hébergement, votre appel pour prévenir l’hébergeur sera toujours apprécié.

Un peu d’histoire à propos de Stevenson.

En 1878, l’écossais Robert Louis Stevenson séjourne 1 mois au Monastier sur Gazeille, puis il achète une ânesse et s’engage seul sur les chemins à travers le Velay, le Gévaudan et les Cévennes jusqu’à St Jean du Gard où il revendra Modestine. Suite à ce périple, il écrira un livre qui deviendra célèbre : « Voyage à travers les Cévennes avec un âne ». Un autre livre encore plus savoureux relate son aventure : « Journal de route en Cévennes » réalisé à partir du manuscrit de R. L. Stevenson. Un ouvrage conçu à partir de ses notes quotidiennes, pleines de fraicheur, de spontanéité et d’humour et agrémenté de croquis d’époque.

Stevenson n’était pas véritablement un sportif. Fin 1800, les sportifs britanniques allaient plutôt conquérir les sommets des Alpes, ce qui a constitué les prémices du tourisme sportif en France. Ce qui semble avoir amené Stevenson au Monastier sur Gazeille puis dans le pays camisard, ce serait ce qu’on appelle un faisceau de circonstances.

Son chagrin d’amour, lié au départ de Fanny ne peut pas expliquer à lui seul le fait que Stevenson vint séjourner au Monastier sur Gazeille. En 1878, juste avant de venir au Monastier sur Gazeille, Stevenson a dû se séparer de Fanny Osbourne, dont il avait fait la connaissance lors d’un voyage à Grez. Histoire romanesque s’il en est, il est possible que la douleur de cette séparation ait poussé Stevenson à changer d’air… Si tous les chagrins d’amour amenaient leurs victimes au Monastier sur Gazeille, comme ce serait romantique!

En fait, Stevenson s’est intéressé aux guerres de religion françaises et au massacre des protestants camisards dans les Cévennes, en écho aux guerres de religion écossaises dont il a entendu parler par sa nourrice. Etant lui même en conflit avec sa famille et peut-être avec lui même au sujet de la religion, il éprouve le besoin d’amener le débat en des lieux hautement symboliques (il va séjourner à Notre dame des neiges).

Et puis, Stevenson s’est intéressé aux romans écrits par George Sand qui a elle-même visité la Haute Loire et la région du Puy en Velay en 1859. Il semble que ces lieux furent une source d’inspiration et de documentation pour les scènes paysannes du roman « Le marquis de Villemer ».

Si vous voulez lire quelques anecdotes à propos du séjour de Stevenson au village Le Monastier sur Gazeille : suivez le lien Stevenson au Monastier

Le GR 70 passe devant notre porte, à 800 mètres en contrebas du village du Monastier, au creux du vallon où bouillonne gentiment la Gazeille. A la belle saison, la route du moulin de Savin résonne du martèlement des bâtons de marche, du pas des ânes et des conversations des marcheurs qui profitent de la descente pour reprendre leur souffle. Marie et moi, nous sommes installés ici avec le projet d’accueillir les voyageurs et les randonneurs dans nos gites sur le chemin de Stevenson ou sur le camping. Nous avons été charmés par le gazouillis de la rivière, le frémissement des immenses peupliers dans la brise et par cette vieille bâtisse en pierres volcaniques à l’entrée du camping, qui demeure comme le témoignage d’un autre temps.

Si nous avions été là 130 ans plus tôt, le 22 sept 1878 au matin, nous aurions peut-être vu passer un homme et son baudet lourdement chargé, visiblement un étranger, novice dans l’art de conduire un âne, qui s’en allait traverser la rivière puis gravir la colline en direction de Goudet. Comme les « monastérois » de l’époque, nous lui aurions demandé : « Où-ce que vous allez? ». On peut comprendre que ce marcheur ait pu éveiller de la curiosité, parfois la moquerie, ou de la méfiance ; le touriste était rare à cette époque, et il fréquentait plus volontiers Paris, la côte d’azur ou Chamonix que le Monastier sur Gazeille. « Un voyageur de mon genre, cela ne s’était encore jamais vu dans cette région », nota Stevenson dans son journal de route. « On me regardait avec mépris, comme quelqu’un qui projetait un voyage dans la lune, mais pourtant avec un intérêt respectueux comme un homme en partance pour le pôle inclément ». Qui aurait pu se douter à cette époque que ce voyageur deviendrait un écrivain célèbre et que son parcours à travers le Velay et le Gévaudan porterait son nom et serait emprunté par des milliers de randonneurs ?

étapes chemin Stevenson

Vous pouvez aussi consulter les articles :  Stevenson au Monastier sur Gazeille ,

Comment choisir vos hébergements sur le GR70

Les topo guides du chemin de Stevenson

Le gîte d’étape l’Estela au Monastier sur Gazeille

Il nous reste à vous souhaiter Bon voyage  à travers Velay, Gévaudan et Cévennes !

Haut