Equipement chemin Stevenson

by / dimanche, 30 juillet 2017 / Published in Actualités

Quel équipement individuel pour randonner sur le chemin de Stevenson ?

Vous avez déjà votre équipement de randonnée ou vous êtes sur le point d’en acheter, vous vous demandez quel équipement emporter sur le chemin de Stevenson, vous trouverez ici des éléments pour faire votre choix entre le nécessaire et le superflu. Un sage a dit : « la liberté c’est de choisir ses contraintes ! »

Vous trouverez ici une liste d’équipement adapté au chemin de Stevenson et inspirée de l’expérience de marcheurs et campeurs.

équipement chemin Stevenson

Dans les Cévennes

Par ailleurs,

Pour voir chaque étape de l’itinéraire du chemin de Stevenson, consultez la page Itinéraire du chemin de Stevenson

Pour avoir une présentation générale du chemin de Stevenson, consultez la page Paysages du chemin de Stevenson

Pour avoir des indications concernant le budget à prévoir sur le chemin Stevenson, consultez la page Budget chemin Stevenson

A propos des difficultés du chemin de Stevenson, consultez Difficultés du chemin Stevenson

Pour avoir une liste d’hébergements sur le chemin de Stevenson, rendez vous sur Hébergements du chemin Stevenson

Caractéristiques générales du chemin de Stevenson

Le chemin de Stevenson est une randonnée pédestre itinérante qui se déroule plus ou moins en 12 jours, sur un terrain de moyenne montagne, à des altitudes comprises entre 150 m et 1700 m. Le climat des régions traversées est montagnard dans le nord puis méditerranéen au sud.

La très grande majorité des randonneurs qui parcourent le chemin de Stevenson le font entre début mai et fin septembre. Au mois de mai, il est fréquent d’avoir des gelées nocturnes pendant lesquelles la température descend jusqu’à -4 à -5° centigrade. En plein été, en Velay, à 900 m d’altitude, la température nocturne peut descendre entre 8° et 10° centigrade. En journée il peut faire très chaud au soleil. Il faut prévoir une gamme étendue de tenue vestimentaire pour s’adapter aux changements météo :  froid, à la chaleur, au soleil, à la pluie (Parfois la neige en début de saison).

Le chemin de Stevenson est relativement fréquenté, vous ne serez jamais très isolé. Il traverse de nombreux villages où on trouve du ravitaillement alimentaire et de l’eau. Dans certaines bourgades on peut acheter des vêtements, ou se délester d’équipement superflu en renvoyant chez soi un colis postal.

Liste d’équipement

Un conseil valable pour l’ensemble de votre équipement, testez chaque objet en situation réelle de randonnée et de couchage sur 1 ou 2 jours avant de l’emporter pour 12 jours sur le chemin de Stevenson. Vous vous éviterez bien des surprises et des déboires. Au fil des jours, les petites causes produisent parfois de grands effets.

Sac à dos :

Une pièce maîtresse de l’équipement. 

Si possible, choisissez un sac léger et imperméable : s’il n’est pas imperméable munissez vous d’un grand sac poubelle que vous placez à l’intérieur, ou achetez des sacs étanches (voir sea-to-summit)

Certains randonneurs opte pour un sac avec des poches, d’autres préfèrent des petites sacoches annexes portées à la ceinture ou en bandoulière pour garder à portée de main le téléphone, couteau, fourchette, appareil photo, PQ, barre alimentaire énergétique, chocolat, boussole, etc.

Les bretelles du sac doivent être d’une largeur confortable et bien réglées.

Choisissez la taille du sac selon votre style d’itinérance : bivouac, camping, nuitée en hôtel ou gite d’étape, portage de vos bagages par un âne ou par une entreprise de transport de bagage. Il vaut mieux éviter d’avoir trop de fourbi attaché de tous cotés sur le sac ( risque de perte ou de déséquilibre).

La housse sur-sac pour protéger de la pluie est à la mode, certains préfèrent un grand triangle de tissu imperméable et léger (icarex : 31 gr/m² 6 toile cerf volant ou modélisme) qui pourra servir aussi de cape et à confectionner un abri de bivouac (prévoir des points d’attache aux angles). Voir aussi le poncho/tarp chez Arklight.

La tente et équipement de bivouac :

Toutes les chambres d’hôtel se ressemblent et on les oublie vite, alors que les bivouacs sous le ciel étoilé laissent des souvenirs impérissables…

La tente :

Véritable tente fermée avec simple ou double paroi, ou « tarp », l’équipement de bivouac se cherche entre efficacité/confort/légèreté/prix.

Sur le chemin de Stevenson, ce qui va être déterminant pour le choix de l’équipement de bivouac, c’est la saison pendant laquelle vous voulez partir. En été, il n’est pas du tout indispensable d’avoir une tente. Si vous ne supportez pas les insectes et autres bibittes qui aiment manger de l’homme, on trouve des moustiquaires mono place à partir de 40 euros et double à peine plus cher. Ajouter une « tarp » à cela et vous aurez un abri modulable très convenable qui pèse moins de 1 Kg.

Allez faire un tour sur le site internet Arklight , vous trouverez des idées et peut-être un produit qui vous convient.

Sac de couchage :

Même réflexion que pour la tente en ce qui concerne la saison. Sur le chemin de Stevenson, en mai, en montagne, il y a des gelées matinales. Chez nous, au Monastier sur Gazeille à 850 m d’altitude les températures matinales descendent souvent vers -3° à -4° jusqu’à fin mai, 12 à 14° en juillet, 6 à 8° après le 15 aout. Nous prêtons souvent des couvertures à des randonneurs surpris par la fraîcheur des nuits, mais ce n’est pas sûr de trouver cela tout au long du chemin…

Si vous aimez bivouaquer, choisissez un bon sac de couchage en duvet d’oie, mettez-y le prix, vous ne le regretterez pas.

Si vous ne pouvez-pas avoir un bon sac de couchage, dormez habillé, empilez les couches de polaire et coupe vent au besoin, c’est efficace !

Ajoutez à cet équipement des piquets de tente en alu ou en titane pour la solidité et la légèreté, un matelas mousse (pas de crevaison possible) de 1 mètre de long ou semi-gonflant, un peu de ficelle, et vous voilà équipé pour le couchage.

Le réchaud, ustensiles de cuisine et couvert.

Réchaud à gaz, à bois (oui, oui) ou à alcool solidifié, vous avez le choix… et un briquet.

Petite gamelle en alu ou en titane.

Un bol (en plastique ça ne brule pas les lèvres), une cuillère, un couteau de poche… pas vraiment besoin de plus…

Les vêtements

Si vous portez votre équipement, vous rechercherez le poids minimum, encombrement minimum et efficacité maximum. la liste ci-dessous est établie dans ce sens. Pour ceux qui font porter leur bagage, appelez votre transporteur pour connaître poids et volume transporté.

Sur le chemin Stevenson, c’est facile de laver chaque jour une paire de chaussette, un slip, un tee-shirt, alors inutile d’emmener 3 ou 4 rechanges de chaque, 1 ou 2 suffit.

  • 1 ou 2 Chemise et chemisette polyester (sechage rapide)
  • 1 ou 2 tee-shirt à sechage rapide
  • 1 ou 2 pantalon léger modulable
  • maillot de bain
  • 2 paires Chaussette
  • 1 polaire chaude et 1 sweet ou une chemise en polaire léger
  • 1 veste pluie gore-tex
  • 1 poncho étanche ou triangle icarex cité plus haut ou tarp adaptable.
  • 1 chapeau pluie soleil (la casquette ça ne protège pas grand chose)
  • 1 bonnet pour les mois frais.

Les chaussures

Une autre pièce essentiel de l’équipement… pour le marcheur comme pour le coureur à pied ou le cycliste… mais pour cet article je pense au randonneur qui marche 12 jours avec un sac de 10 à 12 Kg, par tous les temps, en moyenne montagne.

En été les chemins sont généralement secs et caillouteux.

Au printemps, en avril et mai, les chemins sont souvent très boueux et on peut même rencontrer la neige.

Il vaut mieux avoir des chaussures de randonnée montantes qui protègent les malléoles. De préférence des chaussures qui sèchent facilement quand elles ont été mouillées, les chaussures en cuir n’étant idéales de ce point de vue.

En période humide, il peut être utile de rajouter sur la chaussure un « stop-tout » bien enveloppant pour éviter les entrées de boue et protéger (un peu) la chaussure de l’eau.

Vous trouverez en magasin un très grand choix de modèles de chaussures de randonnée.

Si j’ai quelques recommandations à  faire, ne prenez pas des chaussures de bas-de-gamme pour  marcher avec un gros sac, vos pieds risquent d’en souffrir. Il vaut mieux acheter de bonnes chaussures d’occasion à bas prix, plutôt que des chaussures de bas de gamme pas cher. Ne partez pas avec des chaussures neuves qui ne sont pas faites à votre pied. Ne partez pas avec des chaussures dont la semelle se décolle (je l’écris parce que je l’ai vu…).

Une paire de tong ne pèse pas bien lourd et peut être agréable au campement.

Equipement divers

  • poche d’eau ou gourde.
  • petite pharmacie : aspirine, élastoplast, pansement, désinfectant, crème Nok,… (on trouve plusieurs pharmacies en chemin, des infirmières et médecins, des pompiers. Il n’est pas nécessaire de se charger d’une grosse pharmacie).
  • lunettes de soleil
  • protection solaire
  • Hygiène corporelle, soin du corps et divers équipements d’esthétique : dents, cheveux, peau, etc… dans ce domaine, il est très amusant de voir, pour ceux qui portent tout leur équipement, comment évolue au fil des jours (de marche) les notions d’indispensable, vital, moyennent utile, superflu…
  • boussole, carte ou topo-guide.
  • téléphone.
  • lampe frontale
  • appareil photo
  • barre énergétique, chocolat, etc…
  • Parapluie : certains aiment… Les berger ont toujours un grand parapluie très large. A terrain découvert c’est excellent contre la pluie et le soleil, s’il n’y à pas trop de vent. En forêt c’est inutilisable…
  • briquet, allume feu.
  • Micropur: certains en prennent… on trouve de l’eau potable et du ravitaillement partout ou presque. de là à utiliser du micropur ???
  • Crayon, papier.
  • Monnaie. (prévoyez des espèces, la carte bancaire n’est pas acceptée partout).
  • Bâtons de marche : rassurant, pour certains… facultatif, selon d’autres… parfaitement inutile, pour quelques-uns…

 

Voilà terminé ce tour d’horizon de l’équipement adapté à ce genre de randonnée qu’est le chemin de Stevenson. S’il vous vient une idée, n’hésitez pas à nous en faire part (Formulaire de contact)

Nous vous souhaitons un très beau parcours à travers ces magnifiques régions que sont le Velay, le Gévaudan et les Cévennes !

équipement chemin stevenson

 

 

One Response to “Equipement chemin Stevenson”

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Haut