Le chemin de Stevenson au pays des camisards

by / dimanche, 23 juillet 2017 / Published in Actualités

Stevenson au pays camisard

En 1878, l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson part à pied du village Le Monastier sur Gazeille, traverse les montagnes du Velay, le Gévaudan, le Mont Lozère, pour rejoindre le sud des Cévennes où s’est déroulé la guerre des camisards au 18ème siècle. 

Stevenson au pays camisard

 

Mais que fut donc cette guerre des camisards ?

Voici quelques éléments de réponse…

Le début de la guerre des camisards est généralement situé en juillet 1702, quand un groupe de protestants qui, ne supportant plus les méthodes répressives (torture et emprisonnement) à l’égard des protestants, se révoltent contre le curé du village Le Pont de Montvert (Lozère),  libèrent des prisonniers et assassine l’abbé.

Le nom de camisard viendrait de « camisa » (chemise en occitan) car ces combattants issus du milieu paysan et artisan se battaient vêtus de simples chemises contre les soldats du roi.

L’historien Philippe Joutard souligne que l’histoire des camisards, transmise par la tradition orale dans les Cévennes, a laissé une empreinte profonde dans la région. Selon Joutard, la tradition orale se transmet surtout au sein des familles et des groupes d’amis, et elle ne cite pas seulement la mémoire de héros, mais surtout la mémoire de gens fidèles à leurs convictions et met en valeur une attitude de résistance et de non-conformisme, déterminant une culture, une façon de vivre, des idées politiques.

camisard

Au Pont de Montvert

 

 

 

 

Le voyageur qui passe au Pont de Monvert verra ici et là dans le village plusieurs panneaux d’information dédiés à la mémoire des victimes ou des acteurs de la guerre des camisards.

 

 

 

 

 

 

 

A partir de 1702, des centaines de protestants guidés par des meneurs « inspirés » s’organisent en bandes et s’en prennent aux curés et aux civils catholiques, commettant des actes de vengeance, de destructions, de « règlement de compte ». Les autorités locales font appel aux troupes royales pour tenter de réprimer le mouvement de rébellion. En 17003, plus de 20 000 soldats (fusiliers et dragons) sont en place. Les camisards pris les armes à la main sont pendus ou brulés sur le bucher, leur maison sont incendié et rasée.

Pendant 2 ans la guérilla fait rage entre civils et entre civils et militaires. Pour briser la résistance des camisards, tous les moyens sont utilisés : déportation des populations de protestants qui soutiennent les camisards, destruction de villages, massacre de familles entières…

En 1704, la plupart des chefs camisards se soumettent et sont autorisés à quitter la France, ils se réfugient en Suisse. Jusqu’en 1710 de nouvelles tentatives de rébellion sont écrasés puis un certains calme s’établi, mais ce n’est qu’en 1787 que les persécutions à l’égard des protestants cessent après la signature de l’édit de Versailles qui reconnaît la liberté de culte.

Pendant la guerre des Camisards entre 1702 et 1704, près de 500 civils auraient été assassinés par les camisards. 10 000 camisards auraient pris part aux combats et parmi eux, 2000 seraient mort les armes à la main, plus de 1000 auraient été exécutés sans jugement, plusieurs centaines auraient été jugés, condamnés à mort et exécutés par pendaison, supplice de la roue ou sur le bucher. Plus de 2000 camisards auraient été emprisonnés ou envoyés au galères.

 

Pour revenir à la présentation générale du chemin de Stevenson

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/2/d381948792/htdocs/camping-estela/wordpress/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 399

One Response to “Le chemin de Stevenson au pays des camisards”

  1. […] Stevenson et la guerre des Camisards : l’écrivain Stevenson traverse les Cévennes pour rejoindre le pays camisard. Mais que fut donc cette guerre des Camisards? Vous trouverez ici des informations historiques pour en savoir plus sur ces combats sanglants qui se déroulèrent dans les Cévennes au début du 18ème siècle.  […]

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.

Haut